Consultations populaires : Le ministre de la justice lance une initiative pour les victimes de mauvaises pratiques judiciaires

Dans le cadre de son engagement à renforcer l’intégrité du système judiciaire congolais, le ministre de la Justice, Constant Mutamba, a inauguré une série de « Consultations Populaires » visant à recueillir les doléances des victimes des mauvaises pratiques judiciaires.

Ce programme ambitieux, prévu chaque jeudi, permettra aux citoyens de rencontrer directement le ministre et de partager leurs expériences de corruption, d’escroquerie, et d’autres abus commis au sein du système judiciaire.

Jeudi dernier, lors de la première session de ces consultations, le ministre Mutamba a eu l’occasion de communier avec plusieurs victimes d’escroquerie. Ces échanges ont permis de mettre en lumière les défis auxquels sont confrontés de nombreux Congolais dans leur quête de justice et d’équité.

En lançant cette initiative, le ministre Mutamba a déclaré : « Il est crucial que nous rétablissions la confiance entre les citoyens et le système judiciaire. Les Consultations Populaires offrent une plateforme directe pour entendre les préoccupations des victimes et agir en conséquence pour corriger les dysfonctionnements. »

Les Consultations Populaires sont une réponse directe aux nombreux rapports de corruption et de pratiques injustes au sein des tribunaux congolais. En offrant une oreille attentive aux plaintes des citoyens, le ministère de la Justice espère non seulement identifier les points faibles du système, mais aussi proposer des réformes concrètes pour améliorer son fonctionnement.

Cette démarche s’inscrit dans un contexte plus large de réformes judiciaires entreprises par le gouvernement, visant à renforcer l’état de droit et à promouvoir la transparence et l’équité au sein des institutions publiques.

Les citoyens sont encouragés à participer activement à ces consultations et à venir nombreux chaque jeudi pour partager leurs témoignages. Les informations recueillies seront analysées pour identifier les tendances et proposer des solutions adaptées aux problèmes soulevés.

La lutte contre les mauvaises pratiques judiciaires est un combat de longue haleine, et cette initiative marque un pas important vers un système plus juste et équitable pour tous les Congolais.

GNM